Des romans résolument urbains

Casablanca, New York, et Port au Prince ; on pourrait croire que ces villes ne sont qu’un décor car les récits parlent d’hommes, de femmes, de vies. Mais parfois, on a vraiment l’impression que la ville, si justement décrite, en est le personnage principal. 

Quel est le rapport que les écrivains entretiennent avec leur ville, celle de leur roman ? 

Débat animé par Kerenn Elkaïm

Événement gratuit