Visite à deux voix

Pour Amedeo Modigliani, les liens avec la peintre Jeanne Hébuterne lui ont permis d’éclairer son art de tonalités nouvelles. Pour Rousseau, les Charmettes ont été le lieu où, grâce à la rencontre avec Mme de Warens, il s’est construit en tant que personne et qu’écrivain. Olivia Elkaim, dont le roman Je suis Jeanne Hébuterne (Stock) a donné vie à ce couple d’artistes mythiques et Didier Venturini, médiateur des Musées de la ville de Chambéry mettent en regard des destins hors du commun pour explorer ce que l’amour peut avoir comme impact sur la création artistique. 

ÉVÈNEMENT COMPLET