Rôle politique du roman

Le roman peut donner vie et consistance aux victimes de l’oppression qui autrement resteraient des anonymes noyés dans le flot de l’information. Est-ce là le sens de l’écriture romanesque ? Donner à connaître et à faire vivre dans la chair du lecteur les “vies minuscules” et précieuses de ceux qui subissent l’exil, l’extermination, le déterminisme social ?

Rencontre animée par Kerenn Elkaïm.

Événement gratuit