La programmation des Extras

  • CinéMalraux
08.10

Film Le sexisme c’est pas mon genre

En résonance aux Extras du Festival du premier roman, CinéMalraux vous propose Le Sexisme c’est pas mon genre de Laurent Cistac. Un film choral qui donne la parole à Laureline, Vinciane, Pascaline et d’autres femmes encore, anonymes ou non, comme une polyphonie de voix-témoins. Elles racontent avec émotion leurs parcours et leurs histoires vécues, entre discriminations et attitudes sexistes.

 

Séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur Laurent Cistac et l’association SaVoie de Femmes

 

Tarifs et Réservation CinéMalraux

09.10

Littérature et histoire : liaisons dangereuses ?

“L’Uchronie reprit la parole, et tendit une main amicale à l’histoire : “Cessons-là notre dispute et faisons la Paix”. L’histoire répondit à son invitation et elle se firent l’accolade.” Ainsi Ugo Bellagamba termine son dialogue imaginaire entre ces deux “personnages” qu’en apparence tout oppose. Cette citation ouvre les questions autour des liens entre récit historique et fiction littéraire qui seront posées lors de cette journée de réflexion organisée dans le cadre des Extras du Festival du premier roman de Chambéry.

 

La matinée sera dédiée à un aspect spécifique qui unit l’histoire et la littérature : le récit uchronique, dont le principe-même est de réécrire l’histoire en une fiction rigoureusement vraisemblable et cohérente au regard des faits historiques auxquels elle se réfère. Jérôme Vincent, éditeur, fera le tour du propriétaire de l’uchronie, suivi de l’intervention de l’universitaire Ugo Bellagamba, écrivain et historien, où il sera question de l’intensité des liens entre le récit uchronique et sa source première, l’histoire.

 

L’après-midi sera centrée sur les différentes stratégies que les écrivains adoptent pour approcher l’histoire, s’en nourrir, la sublimer, la trahir pour mieux s’en approprier… Ainsi Laurent Binet fera part des liens qu’il entretient avec l’histoire, omniprésente dans ses romans, et les lauréats 2020 Christine de Mazières et Alexandre Duyck décriront la particularité de leur démarche littéraire qui les a amenés à explorer deux moments clés de notre passé récent.

 

 

9h30 Accueil
10h L’Uchronie, retour vers le futur
11h15 Littérature et Histoire : la fiction peut-elle questionner le passé ?
14h Quand l’Histoire échange avec la fiction
15h30 Premier roman, première exploration de l’Histoire

 

Journée de réflexion organisée avec le soutien de Savoie-biblio, la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes et le Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Événement sur inscription.

09.10

L’Uchronie, retour vers le futur

Jérôme Vincent

Jérôme Vincent introduit le genre littéraire baptisé uchronie : ses origines, ses œuvres marquantes et les réflexions que l’uchronie propose sur notre histoire et sur notre monde. Il présente ensuite sa maison d’édition chambérienne ActuSF, acteur majeur des littératures de l’imaginaire avec plus de 200 titres à son catalogue ainsi que le prix ActuSF de l’uchronie, créé en 2011, récompensant chaque année les meilleurs ouvrages selon 3 catégories : Littérature, Graphisme et Prix Spécial.

Animée par Thierry Caquais

 

Journée de réflexion organisée avec le soutien de Savoie-biblio, la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes et le Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

 

Événement sur inscription

Événement gratuit

09.10

Littérature et histoire : la fiction peut-elle questionner le passé ?

Ugo Bellagamba

Ugo Bellagamba, maître de conférence à l’université Sophia Antipolis de Nice, évoque les liens entre l’histoire, les historiens et l’uchronie. L’histoire est l’une des sources premières de la littérature, et la littérature fait référence à l’histoire, la revisite, ou l’invente complètement. L’uchronie peut-elle réellement “discuter” avec l’histoire, ses théories, ses paradigmes, ou les liens qu’elle tisse avec la recherche historique sont uniquement une source d’inspiration pour la création de récits d’invention ?

Animée par Thierry Caquais

 

Journée de réflexion organisée avec le soutien de Savoie-biblio, la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes et le Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

 

Événement sur inscription

Événement gratuit

09.10

Quand l’histoire échange avec la fiction

Ugo Bellagamba, Laurent Binet

Laurent Binet dialogue avec Ugo Bellagamba autour de la place de l’historien face à la littérature et sur celle de l’écrivain face à l’histoire. Comment l’un et l’autre s’imprègnent-ils des outils et des moyens de chacun pour interroger leur domaine respectif ? Comment, l’écrivain s’empare-il d’un fait passé pour le transformer et ainsi réinventer l’histoire ? Cela passe-t-il par une désacralisation de l’histoire ? Quelle est la place de l’histoire personnelle ? Les deux intervenants s’interrogent sur la liberté que l’écrivain et parfois l’historien peuvent avoir vis à vis de leurs champs d’action respectifs.

Animée par Yann Nicol

 

Journée de réflexion organisée avec le soutien de Savoie-biblio, la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes et le Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

 

Événement sur inscription

Événement gratuit

09.10

Premier roman, première exploration de l’histoire

Christine de Mazieres, Alexandre Duyck

Christine de Mazières a incarné la chute du mur de Berlin à travers le regard de personnages fictifs et réels dans Trois jours à Berlin (Sabine Wespieser) et Alexandre Duyck a épuisé toute la documentation historique autour du dernier soldat tué de la première guerre mondiale dans Augustin (Lattès). Ces deux lauréats 2020 échangent sur la façon dont ils se sont emparés d’un thème historique dans leur fiction, à quels questionnements ont-ils été confrontés, quel parti pris ont-ils adopté pour combler les blancs que l’histoire a fatalement laissés.

Animée par Yann Nicol

 

Journée de réflexion organisée avec le soutien de Savoie-biblio, la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes et le Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

 

Événement sur inscription

Événement gratuit

10.10

Projection-atelier Blanche Neige et les sept nains

Laurent Dufreney

En résonance aux Extras du Festival du premier roman, CinéMalraux propose aux familles et enfants une projection-atelier avec Laurent Dufreney, auteur et illustrateur de livres pour les enfants aux Editions Boule de Neige.

 

Blanche Neige et les sept nains de David Hand : Blanche Neige est une princesse d’une très grande beauté, ce qui rend jalouse sa belle-mère. Celle-ci demande quotidiennement à son miroir magique de lui dire qu’elle est la plus belle ; mais un jour, le miroir affirme que la plus belle femme du royaume est Blanche Neige…

11.10

En résonance aux Extras du Festival du premier roman, CinéMalraux vous propose Petit Pays de Eric Barbier, film inspiré du premier roman éponyme de Gaël Faye, lauréat du Festival du premier roman en 2017.

 

Dans les années 1990, un petit garçon vit au Burundi avec son père, un entrepreneur français, sa mère rwandaise et sa petite sœur. Il passe son temps à faire les quatre cents coups avec ses copains de classe jusqu’à ce que la guerre civile éclate mettant fin à l’innocence de son enfance.

La séance sera suivie d’un échange avec Cécile Desmoulins, lauréate 2020.

Tarifs et Réservation CinéMalraux