La programmation du Festival

  • Centre de Congrès - Le Manège

Dernière étape d’un itinéraire partagé entre Hugo Paviot, les élèves du lycée du Granier – La Ravoire et leurs correspondants italiens du liceo De Amicis de Cuneo (Italie), qui s’est déployé sur toute une année scolaire. Les jeunes mettent en scène leurs adaptations théâtrales de Les Oiseaux rares, premier roman d’Hugo Paviot, sous ses conseils de dramaturge et metteur en scène.  

Rencontre non-ouverte au public.

Depuis plusieurs années, Lectures Plurielles favorise la multiplicité des accès à la lecture et à la littérature, en encourageant des projets associant différentes expressions artistiques. Décloisonner la création, croiser les regards et les publics, faire entrer en résonance des sensibilités et des procédés issus de différentes pratiques, mais aussi inviter l’art là où on ne l’attend pas : ce sont des pistes de réflexion qui orientent la démarche de Lectures Plurielles, que ce soit pendant la saison littéraire ou au cours du Festival du premier roman de Chambéry.
Cette journée permettra d’apprécier le dialogue qu’entretiennent les artistes, d’approfondir le métissage des sources d’inspiration et de réfléchir sur les enjeux de la diffusion artistique à un public plus large grâce à la variété des points de vue et des sensibilités.  

D’art en art : interactions, influences, croisements

 

10h
Centre des congrès Le Manège
Les modalités de rencontre et de dialogue entre les arts
Introduction et mise en contexte de la thématique de la journée par Françoise Dubor de  l’Université de Poitiers – Laboratoire FoReLLIS (Formes et Représentations en Linguistique, Littérature et dans les arts de l’Image et de la Scène) qui regroupe des enseignants-chercheurs et des doctorants travaillant sur les littératures, sur la bande dessinée, la photographie et la peinture, le cinéma, le théâtre et d’autres arts scéniques et visuels

 

11h
Centre des congrès Le Manège
Les festivals littéraires à la croisée des arts
De nombreuses structures culturelles font de la transdisciplinarité un projet et un programme ; de la confrontation de plusieurs artistes naissent de belles surprises qui enchantent les publics. Parmi celles-ci, la Sofia (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit) souhaite mettre en lumière deux dynamiques particulièrement significatives dans ce domaine : Le Goût des Autres et le Festival International du Livre d’Art et du Film.   
A chaque édition, le festival de créations Le Goût des Autres décline une thématique à travers la réunion d’auteurs et d’artistes de toutes disciplines confondues, pour favoriser la croisée des genres, la production d’œuvres de grande qualité et  pour développer les collaborations avec des artistes débutants ou méconnus.
Le Festival International du Livre d’Art et du Film (FILAF), réunit, célèbre et prime le meilleur des éditions et des films documentaires sur l’art produit dans le monde. Tous les ans, une sélection internationale d’auteurs, éditeurs, réalisateurs, producteurs et artistes  sont invités afin d’y présenter leur travail, à travers des projections, présentations de livres en images, lectures, expositions…
Ce débat, animé par Cécile Deniard, traductrice et présidente de la Sofia, réunit Sébastien Planas, président du FILAF, Dominique Rouet, responsable du festival Le Goût des Autres, Wilfried N’Sondé, auteur, chanteur, compositeur, parrain du Grand prix Sofia de l’Action littéraire 2022 et Nathalie Crom du service Livres de Télérama (sous réserve).

Journée organisée avec le soutien particulier de: Centre Français d’exploitation du droit de Copie, Conseil Savoie-Mont-Blanc (Savoie-biblio),  Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Sofia (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit)

Suite du programme ici

Inscriptions via ce formulaire

Clara Dupont-Monod échange avec les élèves de l’école de l’Albanne – Barberaz et de Francin.

Les élèves des écoles primaires du bassin chambérien ont plongé dans S’Adapter de Clara Dupond Monod pendant plusieurs mois. Que de questions en sont ressorties et combien de remarques et réactions ont été suscitées par ce texte ! Cette rencontre sera l’occasion pour les partager avec l’autrice et lui montrer également les objets artistiques qu’ils ont réalisés suite à leurs lectures avec l’artiste plasticienne Nicole Le Men. 

Rencontre animée par Nicole Le Men

 

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Groupes scolaires sur réservation

Johanna Krawczyk et Alain Mascaro échangent avec les élèves des lycées Louis Armand – Chambéry et de L’Oiselet – Bourgoin.

Rencontre animée par Thierry Caquais

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Groupes scolaires sur réservation

Le programme de la matinée est ici

D’art en art : interactions, influences, croisements

14h
Centre des congrès Le Manège
Quand un projet photographique a besoin des mots
L’autrice Clara Dupont-Monod, invitée d’honneur du Festival du premier roman 2022, et le photographe Olivier Roller font part de leur expérience entre écriture et images qui a abouti à l’ouvrage Clarita’s way. Ce livre de photographies se clôt par une nouvelle qui incite à la relecture, pour y voir autre chose…”C’est un livre pour ceux qui aiment la photographie. Mais pas seulement. C’est aussi pour ceux qui aiment les histoires. Peut-être que ce sont les mêmes.” Ils abordent également le nouveau projet qui a mené le photographe à passer six mois à la rencontre des rescapés du Bataclan. Cette démarche a abouti à une installation visuelle et sonore autour de ces échanges ainsi qu’à un livre entre fiction et essai. Olivier Roller se questionne sur la raison pour laquelle, pour la première fois de sa carrière de portraitiste, il a senti que l’image appelait d’autres formes d’expression pour restituer dans toute sa complexité l’intention et la force du message. 

 

15h30
Centre des congrès Le Manège
Allers et retours de l’écrit à la scène, des paroles au roman
Il aime se définir chansonnier et “poémien”. Aujourd’hui c’est également avec sa nouvelle identité de romancier qu’Oxmo Puccino partage sa démarche d’artiste puisant sa force et son unicité dans la musique, la poésie, la littérature, le texte. Comment a-t-il été amené à explorer plusieurs formes d’expression ? Peut-il identifier quelle est sa force créatrice première et à quel moment fait-elle appel à d’autres moyens artistiques ? Le cheminement du texte à la musique et retour est-il linéaire ou plutôt un processus inextricable où sons, paroles, écriture se nourrissent et se répondent?
Rencontre animée par Thierry Caquais

 

17h
Espace Larith
Une artiste s’intéressant aux artistes
Mélanie André est photographe, nourrie également de ses études de Lettres Modernes, puis d’infographiste multimédia. Observatrice de l’intime, artiste s’intéressant aux artistes, elle présente ses contemporains – poètes, plasticiens – et crée son œuvre où la photographie devient une diversité de rencontres faites de fragments, d’ombres, de reflets.. Quand le poète Marcel Migozzi croise sa série de photographies Oniriques, leurs univers dialoguent et aboutissent à un livre d’artiste, Visions fertiles, réunissant des poèmes écrits sur des photographies de Mélanie André.
Dans une autre série, Univers d’artistes, la photographe explore différents univers au gré de rencontres inspirantes, d’ateliers d’artistes qui la touchent.
Ces deux séries, dont une sélection d’œuvres sont présentées à l’Espace Larith, se portent, s’enrichissent l’une et l’autre, dans un déploiement de recherches, de regards croisés, d’échanges.
La rencontre se déroule à l’Espace Larith, où Mélanie André propose une visite de ses propres œuvres et une présentation du dialogue qu’elle a instauré avec de nombreux artistes: Serge Assier, photographe, André Villers, photographe plasticien, Henri Baviera, Mylène Besson, Michel Carlin, Marion Daragon, Jacques Flacher, Pierre Leloup, Serge Plagnol, Jacques Truphemus, Chantal Villers, peintres, Michel Butor, écrivain et Marcel Migozzi, poète.

 

Journée organisée avec le soutien particulier de: Centre Français d’exploitation du droit de Copie, Conseil Savoie-Mont-Blanc (Savoie-biblio),  Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Sofia (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit)

Inscriptions via ce formulaire

19.05

Étienne Kern échange avec les élèves du lycée du Granier – La Ravoire et leurs correspondants italiens du liceo De Amicis de Cuneo (Italie) 

Rencontre animée par Thierry Caquais

 

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Groupes scolaires sur réservation

Lectures Plurielles compte des comités de lecture dans de nombreux pays en Europe, au Burkina Faso, au Québec, au Laos, et en Roumanie. Johanna Krawczyk échange en visioconférence avec les lecteurs de Iasi : vous êtes conviés à participer à cette rencontre pour un nouvel éclairage sur son premier roman Avant elle (Héloïse d’Ormesson) et à partager votre point de vue avec les lecteurs roumains.

Événement gratuit

Rencontre en italien, Martina Merletti échange avec les élèves du lycée Monge – Chambéry.

Rencontre animée par Giada Sottomano et Heidy Berthet

 

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Groupes scolaires sur réservation

19.05

Myriam Vincent échange avec les élèves du lycée Pierre du Terrail – Pontcharra

Rencontre animée par Alexandra Corbalan

 

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Groupes scolaires sur réservation

Dernière étape d’un itinéraire partagé entre Hugo Paviot, les élèves du lycée du Granier – La Ravoire et leurs correspondants italiens du liceo De Amicis de Cuneo (Italie). Les jeunes mettent en scène leurs adaptations théâtrales de Les Oiseaux rares, premier roman d’Hugo Paviot, sous ses conseils de dramaturge et metteur en scène.

 

Rencontre non ouverte au public

Clara Dupont-Monod échange avec les enfants de l’école Caffe – Chambéry.

Les élèves des écoles primaires du bassin chambérien ont plongé dans S’Adapter de Clara Dupond Monod pendant plusieurs mois. Que de questions en sont ressorties et combien de remarques et réactions ont été suscitées par ce texte ! Cette rencontre sera l’occasion pour les partager avec l’autrice et lui montrer également les objets artistiques qu’ils ont réalisés suite à leurs lectures avec l’artiste plasticienne Nicole Le Men. 

Rencontre animée par Nicole Le Men

 

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Groupes scolaires sur réservation

20.05

Rencontre en anglais, Andy Charman échange avec les élèves du lycée Louis Armand – Chambéry.

Rencontre animée par Joy Legat

 

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Groupes scolaires sur réservation

Stéfanie vor Schulte, lauréate allemande de cette édition, rencontre les élèves du lycée Vaugelas.

Rencontre animée par Sylvie Falconnier

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Groupes scolaires sur réservation

20.05

Rencontre en espagnol, Bibiana Candia échange avec les élèves du lycée Monge – Chambéry

Rencontre animée par Loïc Gall

 

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Groupes scolaires sur réservation

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets… Plongez dans l’écriture de la lauréate italienne, comparez vos versions, échangez sur cet exercice subtil et passionnant!

Atelier de traduction animé par Chantal Moiroud, en présence de l’autrice, Martina Merletti

En collaboration avec l’Institut Culturel Italien de Lyon

Inscription via ce lien avant le dimanche 15/05

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets… Plongez dans l’écriture de la lauréate allemande, comparez vos versions, échangez sur cet exercice subtil et passionnant!

 

Atelier de traduction animé par Corinna Gepner autour du premier roman de la lauréate allemande,  Stefanie vor Schulte

Inscription via ce lien avant le dimanche 15/05

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets… Plongez dans l’écriture du lauréat anglais, comparez vos versions, échangez sur cet exercice subtil et passionnant!


Atelier de traduction animé par Brigitte François, en présence de l’auteur Andy Charman

Inscription via ce lien avant le dimanche 15/05

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets… Plongez dans l’écriture de la lauréate espagnole, comparez vos versions, échangez sur cet exercice subtil et passionnant!
Atelier de traduction animé par Claude Bleton, en présence de l’autrice Bibiana Candia

Avec le soutien de l’Instituto Cervantes de Lyon

Inscription via ce lien avant le dimanche 15/05

Lever l’encre, ou oser le voyage des mots, pour dire et se dire, s’écrire et s’écrier. Participez à ces ateliers d’écriture animés par l’écrivain et dramaturge Hugo Paviot, et mettez le cap sur les multiples facettes de l’écrit pour créer, correspondre, raconter, traduire, suggérer, exprimer…
Ateliers ouverts à tous, organisés avec le soutien de la marque de stylos et matériel d’écriture Pilot Pen France.

COMPLET

Lectures Plurielles compte des comités de lecture dans de nombreux pays en Europe et au-delà. Sandrine Berthet échange en visioconférence avec les lecteurs de la bibliothèque et du lycée municipales de Ouahigouya. Vous êtes conviés à participer à cette rencontre pour un nouvel éclairage sur son premier roman Jetés au ténèbres (Editions du Sonneur) et à partager votre point de vue avec les lecteurs burkinabé. 

 

Événement gratuit

21.05

Née à Coruña en Galice en Espagne, Bibiana Candia s’est déjà distinguée en littérature par la publication de récits courts, de poèmes et collabore régulièrement à des revues culturelles. Dans ce premier roman Azucre (du sucre), dense et d’une grande maturité, elle donne seconde vie et rend justice aux oubliés de l’Histoire.

Rencontre animée par Marie José Vargas et Bernard Bougneaux

Avec le soutien de l’Instituto Cervantes de Lyon

Événement gratuit

Professeur d’écriture créative, Andy Charman a grandi près de Wimborne Minster, là où se déroule l’histoire de son premier roman: Crow Court (Cour des corbeaux). Au printemps 1840, un enfant est retrouvé noyé: ce fait tragique est le point de départ d’une chronique qui se déploie sur quatorze épisodes entrelacés, brossant le portrait de toute une communauté à la recherche de la vérité.

Événement gratuit

Dans son premier roman Junge mit schwarzem hahn écrit sous forme de conte à l’atmosphère surréelle, Stefanie vor Schulte, scénographe et costumière de formation, raconte l’histoire d’un garçon doté d’une intelligence hors du commun et d’un sens aigu de la justice. Ne possédant rien d’autre qu’un coq noir à la fois ami et protecteur, Martin, 11 ans et orphelin, se bat contre l’obscurantisme et la folie destructrice des hommes.

Rencontre animée par Véronique Lefebvre

Événement gratuit

Lectures Plurielles compte des comités de lecture dans de nombreux pays en Europe et au-delà. Stéphanie Coste échange en visioconférence avec les lecteurs de la bibliothèque et du lycée municipales de Ouahigouya. Vous êtes conviés à participer à cette rencontre pour un nouvel éclairage sur son premier roman Le passeur (Gallimard) et à partager votre point de vue avec les lecteurs burkinabé.

Événement gratuit

De formation universitaire en Sciences et technologies agraires, Martina Merletti vit à Turin en Italie. Son premier roman Ciò che nel silenzio non tace se déploie sur deux dimensions temporelles: 1944, une sœur récupère le bébé d’une prisonnière en transit pour Birkenau et parvient à le sortir dans le chariot à linge. Cinquante ans plus tard, une jeune femme découvre que cette histoire la concerne de près et décide de suivre ses traces. A partir d’un fait divers, Martina Merletti entrelace la réalité et la fiction, recomposant  le passé malgré les silences et les détournements de l’Histoire.
Elle échangera avec l’autrice italienne Veronica Galletta, invitée de l’association Lucciola Vagabonda pour son deuxième roman Nina sull’argine (minimum fax, 2022): deux voix féminines, fortes, déterminées à creuser les questionnements des femmes, face à l’Histoire, face aux défis de notre monde contemporain.  

En collaboration avec l’Institut Culturel Italien de Lyon

Événement gratuit