Les vibrations du noir

10.10

Que cherche le narrateur d’Atmore, Alabama (Actes Sud), français échoué dans une morne ville d’Amérique coincée entre le casino et le pénitencier ? Quel destin néfaste a condamné l’adolescent de Un inverno di Giona (Mondadori) à vivre sous l’emprise d’un grand père violent et intraitable ? Les sourcils froncés et le front bas : voilà comment on sort de ces deux romans qui posent la question du poids du passé et de comment le regarder droit dans les yeux.

Rencontre animée par Yann Nicol.

 

Ce rendez-vous est particulièrement en collaboration avec l’Institut Culturel Italien de Lyon.

Événement gratuit