La programmation du Festival

  • Rencontre d'auteur
29.05

La librairie le Bois d’Amarante accueille Emilienne Malfatto, lors d’un rendez-vous en toute intimité. L’autrice échange avec le public autour de son premier roman à l’intensité d’une tragédie antique, où l’on assiste à l’assassinat d’une jeune femme qui a bravé l’interdit « aimer sans autorisation, sans mariage ».

Nombre de places limité en raison des contraintes sanitaires.

29.05

Visioconférence avec les lecteurs des comités de Ouahigouya (Burkina Faso)

Asya Djoulaït

Lectures Plurielles compte des comités de lecture dans de nombreux pays en Europe, au Burkina Faso, au Québec, au Laos et au Népal. Asya Djoulaït échange en visioconférence avec les lecteurs de la bibliothèque et du lycée municipale de Ouahigouya : vous êtes conviés à participer à cette rencontre pour un nouvel éclairage sur le premier roman Noire précieuse (Gallimard) et à partager votre point de vue avec les lecteurs burkinabés. 

 

Rencontre en partenariat avec Chambéry Solidarité Internationale.

Pour participer à cette rencontre, une inscription est nécessaire, merci de remplir ce formulaire.

La librairie Jean-Jacques Rousseau accueille Mohammed Aïssaoui, lors un rendez-vous en tout intimité. Le romancier nous invite à suivre un héros déraciné dans l’enfance, sauvé par la littérature et par les rencontres humaines qu’il va faire, dont la quête de son amour de jeunesse, l’amène à s’intéresser aux plus démunis, ces funambules au bord du gouffre, et à ceux qui leur viennent en aide.

 

Rencontre en partenariat avec La Caisse Centrale des Activités Sociales du personnel des Industries Electrique et Gazière

Nombre de places limité en raison des contraintes sanitaires.

29.05

La librairie Garin accueille Laurent Petitmangin, lors d’un rendez-vous en tout intimité. Dans son premier roman, l’auteur dresse le portrait sensible de l’inconditionnel amour d’un père pour son fils, envers et contre tout. Le père, technicien à la SNCF, militant socialiste déçu élève seul ses deux enfants. Le fils aîné se rapproche de l’ultra-droite, le père et le fils ne se comprennent plus, mais continuent de s’aimer, jusqu’au drame. 

Nombre de places limité en raison des contraintes sanitaires.