La programmation du Festival

  • Atelier de traduction

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets. 

 

La traductrice littéraire Brigitte François vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman de la lauréate anglaise Abi Daré, The Girl with the Louding Voice (Sceptre). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets. 

 

La traductrice littéraire Julia Azaretto vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman de la lauréate espagnole Andrea Abreu, Panza de burro (Barrett editorial). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets. 

 

La traductrice littéraire Corinna Gepner vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman de la lauréate allemande Ronya Othmann, Die Sommer (Hanser Verlag). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets. 

 

La traductrice littéraire Chantal Moiroud vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman du lauréat italien Mattia Insolia, Gli affamati (Ponte alle Grazie). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets.

 

La traductrice littéraire Florica Courriol vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman de la lauréate roumaine Ioana Maria Stăncescu, Tot ce i-am promis tatălui meu (Editura Trei). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.