La programmation du Festival

21.05

Cette année encore, les romans des auteurs lauréats partagent tous les thèmes de société : femmes, famille appartenance, guerre, violence… Les Lecteurs à Voix Haute vous en présentent quelques-uns lors de mises en voix inédites au cœur de Chambéry.

Événement gratuit

22.05

Cette année encore, les romans des auteurs lauréats partagent tous les thèmes de société : femmes, famille appartenance, guerre, violence… Les Lecteurs à Voix Haute vous en présentent quelques-uns lors de mises en voix inédites au cœur de Chambéry.

Événement gratuit

La Fondation Facim œuvre pour la connaissance et la valorisation du patrimoine et de la culture en Savoie Mont Blanc et instaure un dialogue entre ce territoire et des créateurs contemporains, écrivains et artistes. Elle propose des découvertes des patrimoines, des rendez-vous artistiques, des événements littéraires et publie des livres dans diverses collections.

 

Dans le cadre de sa saison littéraire 2021, la Facim accueille Dima Abdallah, lauréate du 34e Festival du premier roman pour Mauvaises herbes (Sabine Wespieser).

Événement gratuit

26.05

Vis ma vie d’éditeur

Benoît Virot

Le temps d’un printemps, les lecteurs du Circolo dei lettori de Turin sont devenus éditeurs. Ceux qui découvrent des manuscrits inédits, les parcourent, les analysent, les jugent aussi. Ils ont décortiqué en amont trois manuscrits, parmi les 600 reçus depuis un an chez Le Nouvel Attila. L’éditeur Benoît Virot guidera les échanges et rappelera les particularités de ce métier d’exigence et d’engagement.

COMPLET

26.05

Cette année encore, les romans des auteurs lauréats partagent tous les thèmes de société : femmes, famille appartenance, guerre, violence… Les Lecteurs à Voix Haute vous en présentent quelques-uns lors de mises en voix inédites au cœur de Chambéry.

Événement gratuit

27.05

Les élèves de l’école de Francin accueillent Carole Martinez.

Événement gratuit

27.05

Journée de réflexion : un tour d’horizon du conte

Inès Cazalas, Charlotte Teillaud, Jihad Darwiche

Lectures Plurielles propose une journée de réflexion, où bibliothécaires, éditeurs, professeurs, documentalistes, libraires, écrivains, sont conviés à participer et intervenir. Cette journée s’inscrit dans le cadre de rendez-vous programmés afin d’encourager la réflexion sur des enjeux de notre société par le prisme de la littérature et de favoriser les échanges entre les publics de professionnels du monde du livre.

 

Qui a (encore) peur du méchant loup ?
Un tour d’horizon du conte, des mythes et récits fondateurs à la création contemporaine

Jeudi 27 mai 2021, 9h30 – 17h
Théâtre Charles Dullin

 

Entrée libre pour le grand public sans réservation. Réservation obligatoire pour les professionnels du monde du livre, inscription avant le 21 mai, 16h, sur ce lien.

Ces rencontres sont également visibles en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

 

Tous les groupes humains ont leurs récits, et bien souvent ces récits sont goûtés en commun par des hommes de cultures différentes, voire opposées, affirmait Roland Barthes. Pas un seul peuple au monde ne s’est passé de créer ses propres contes. On sait qu’ils remontent très loin, jusqu’à la préhistoire, qu’ils sont liés aux mythes, aux croyances, aux rituels païens, et ont été transmis grâce à la reconnaissance ou la modification d’éléments culturels communs. Jadis adressés à tous, les contes mettent en scène des personnages, dans une époque et des lieux indéfinissables. Ils ont été adaptés au public enfantin tout au long du développement de la littérature pour la jeunesse, jusqu’à être associés presque exclusivement à ce public. Mais le répertoire est actuellement très large et prend des dimensions variées. De nombreux conteurs écrivent pour des publics différents, des plus jeunes aux adultes : l’époque contemporaine n’en finit pas de remodeler les contes, de les illustrer, de les mettre en scène, de les recréer à sa façon.

 

Cette journée mènera tout d’abord le public à approfondir les origines des contes qui forment le socle de notre culture : comment ont-elles été créés, transmis, racontés ? Quelles ont été les modifications et réécritures qui ont fait évoluer ces récits universels ? Que disent- ils des préoccupations et des interrogations sur le monde qui les a élaborés ? Dans un second temps, nous verrons comment les artistes contemporains se réapproprient ces récits et les réinventent. Qui croit encore aux contes au XXIe siècle? Très vraisemblablement de nombreuses personnes, si on juge la production en littérature, au cinéma, au théâtre, en peinture…

 

9h Ouverture des portes

 

9h30 A l’écoute des contes avec Inès Cazalas, maîtresse de conférences en littérature comparée à l’université Paris-Diderot.

Inès Cazalas nous fait remonter dans la nuit des temps, où bruissent les premiers récits, à la recherche de l’origine des contes…, pour ensuite nous accompagner dans les méandres de leur diffusion, entre oral et écrit, entre cultures traditionnelles et œuvres littéraires, brouillant au passage et à plaisir ces catégories binaires. De nombreuses interrogations ponctuent son intervention, devançant nos questionnements: Pourquoi les contes, qui nous relient profondément à l’enfance, ne peuvent-ils pas être cantonnés à la littérature jeunesse? À quels mondes nous ouvrent ces histoires à la fois simples et obscures ? Pourquoi est-ce aujourd’hui particulièrement important de continuer à les raconter, et quelles relations se tissent dans leur écoute partagée ?

 

11h Conteuses et conteurs aujourd’hui : la diversité, les dynamiques et les innovations avec Jihad Darwiche, conteur, et Charlotte Teillaud, chargée de projets et de développement culturel au Centre des Arts du Récit.

Les intervenants nous proposent une présentation en deux temps et à deux voix.
Charlotte Teillaud évoque le Centre des Arts du Récit, son histoire, sa place dans le réseau du conte, son fonctionnement, ses missions et les actions qu’il mène sur le terrain. Au carrefour d’un projet artistique et culturel spécifique fort, le Centre donne une place prépondérante à la dimension contemporaine des arts du conte et du conteur, domaine par excellence lié à une tradition séculaire.
Il est ensuite question du contexte foisonnant des conteuses et des conteurs aujourd’hui, grâce à Jihad Darwiche, illustre représentant de ce monde. Il décrit leur grande diversité et la multitude des formes que prend leur art, le travail artistique et les recherches qu’ils mènent seuls ou avec d’autres disciplines, les grandes innovations et les horizons qui s’ouvrent à eux.

 

Après-midi Le programme continue ici.

 

 

Cette journée est soutenue par Le Conseil Savoie-Mont-Blanc (Savoie-biblio), la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Sur inscription pour les professionnels. Ces rencontres sont également visibles en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook.

Lectures Plurielles s’invite dans les établissements pénitentiaires pour pallier l’absence de lien à l’autre et offrir aux détenus une ouverture culturelle. Les auteurs viennent à leur rencontre pour échanger sur leurs écrits, leurs lectures et leurs sensibilités.

 

En partenariat avec le SPIP de Savoie et l’ASDASS, le Centre pénitentiaire d’Aiton.

Rencontre non-ouverte au public.

27.05

The Girl with the Louding Voice (La Fille qui ne voulait plus se taire)

Abi Daré

Les élèves du lycée Monge accueillent Abi Daré.

Événement gratuit

27.05

Les élèves du lycée Louis Armand accueillent Emilienne Malfatto.

Événement gratuit

27.05

Journée de réflexion : un tour d’horizon du conte

Carole Martinez, Myriam Wenig Rubis, Yasmina Crabières

Lectures Plurielles propose une journée de réflexion, où bibliothécaires, éditeurs, professeurs, documentalistes, libraires, écrivains, sont conviés à participer et intervenir. Cette journée s’inscrit dans le cadre de rendez-vous programmés afin d’encourager la réflexion sur des enjeux de notre société par le prisme de la littérature et de favoriser les échanges entre les publics de professionnels du monde du livre.

 

Qui a (encore) peur du méchant loup ?
Un tour d’horizon du conte, des mythes et récits fondateurs à la création contemporaine

Jeudi 27 mai 2021, 9h30 – 17h
Théâtre Charles Dullin

 

Entrée libre pour le grand public sans réservation. Réservation obligatoire pour les professionnels du monde du livre, inscription avant le 21 mai, 16h, sur ce lien.

Ces rencontres sont également visibles en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

 

Tous les groupes humains ont leurs récits, et bien souvent ces récits sont goûtés en commun par des hommes de cultures différentes, voire opposées, affirmait Roland Barthes. Pas un seul peuple au monde ne s’est passé de créer ses propres contes. On sait qu’ils remontent très loin, jusqu’à la préhistoire, qu’ils sont liés aux mythes, aux croyances, aux rituels païens, et ont été transmis grâce à la reconnaissance ou la modification d’éléments culturels communs. Jadis adressés à tous, les contes mettent en scène des personnages, dans une époque et des lieux indéfinissables. Ils ont été adaptés au public enfantin tout au long du développement de la littérature pour la jeunesse, jusqu’à être associés presque exclusivement à ce public. Mais le répertoire est actuellement très large et prend des dimensions variées. De nombreux conteurs écrivent pour des publics différents, des plus jeunes aux adultes : l’époque contemporaine n’en finit pas de remodeler les contes, de les illustrer, de les mettre en scène, de les recréer à sa façon.

 

Cette journée mènera tout d’abord le public à approfondir les origines des contes qui forment le socle de notre culture : comment ont-elles été créés, transmis, racontés ? Quelles ont été les modifications et réécritures qui ont fait évoluer ces récits universels ? Que disent- ils des préoccupations et des interrogations sur le monde qui les a élaborés ? Dans un second temps, nous verrons comment les artistes contemporains se réapproprient ces récits et les réinventent. Qui croit encore aux contes au XXIe siècle? Très vraisemblablement de nombreuses personnes, si on juge la production en littérature, au cinéma, au théâtre, en peinture…

 

 

Matin Le programme est ici.

 

14h Les lieux et les publics du “racontage” avec Yasmina Crabières, bibliothécaire et responsable du pôle Médiavue du réseau de bibliothèques de Chambéry.

Où les conteurs se produisent-ils actuellement? Qui les écoute ? Et comment ? Est-on sûr que cette culture universelle est accessible à tous et partagée par tout le monde ? En effet, les veillées de contes autour du feu en cassant les noix, filant la laine ou épluchant les châtaignes, sont devenues aujourd’hui une légende… Le conte et ses passeurs, les conteurs, sont sortis des maisons et ont investi ce qu’ils pouvaient: les jardins, les places publiques, les MJC et les salles de spectacles, les festivals et les salons du livre, mais aussi les écoles et les bibliothèques. Chacun de ces lieux inspire et induit des façons de raconter et d’écouter.
Voyons ensemble quel est l’intérêt de toute cette diversité. Et demandons-nous pour qui ? En effet, sommes-nous sûrs que ce vivier inépuisable et foisonnant est vraiment partagé par tous ? Il est des publics particuliers qu’ils faut « aller chercher » là où ils sont. Qui sont-ils, et comment faire ? Là aussi, les idées et l’imagination ne manquent pas ! »

 

15h30 “J’ai eu une grand-mère sorcière et conteuse” avec Carole Martinez, invitée d’honneur du Festival, et Myriam Wenig Rubis, conteuse.

Ogre, ondine, fileuse, brodeuse, sorcière… tous ces personnages majeurs du conte et du mythe sont présents dans l’œuvre de Carole Martinez, qui leur donne chair et vie en les renouvelant dans son imaginaire, s’inscrivant en cela dans la démarche d’une authentique conteuse.

Pour illustrer la forte résonance de ses romans avec les contes traditionnels, Myriam Rubis contera quelques histoires que lui évoquent ses romans et interrogera l’autrice sur le lien qu’en formidable tisseuse, elle a noué avec ces personnages puissants et sur le lien entre fil, parole et création.

 

 

Cette journée est soutenue par Le Conseil Savoie-Mont-Blanc (Savoie-biblio), la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoblela Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpesle Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Sur inscription pour les professionnels. Ces rencontres sont également visibles en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook.

27.05

Lancement du Festival

Nous voici, de nouveau, ensemble : je suis heureuse de vous retrouver pour cette nouvelle édition du Festival qui marquera, je l’espère, la reprise de tout ce qui nous est essentiel: le dialogue, la convivialité, le partage, la découverte, la réflexion, l’enchantement…

 

Une trentaine d’autrices et d’auteurs, d’ici et d’ailleurs, primo romanciers ou écrivains confirmés vont échanger sur des thématiques portées par leurs romans. Ils aborderont des questions personnelles sur la nécessité de se raconter, la volonté d’exister et de conquérir sa liberté, ainsi que le si long combat des femmes pour la simple reconnaissance de ce qu’elles sont. Les questions qui tenaillent notre société sont très présentes dans l’écriture contemporaine. Les conflits religieux et interethniques, la colonisation et les enjeux économiques internationaux forcent des populations à l’émigration, à l’errance sur les routes. Leur chemin de douleur et leur accompagnement par nombre d’anonymes fraternels sont l’objet de plusieurs textes dont les mots atteignent notre sensibilité au plus profond. 

 

L’écriture romanesque qui ne prétend jamais se confondre avec le travail de l’historien ou celui du journaliste, est pourtant tellement indispensable pour nous faire comprendre la réalité des choses. Les premiers romans retenus par le réseau de « Lectures Plurielles » ont un point commun : celui d’être, quel que soit le sujet, quelle que soit la tonalité, l’expression d’une forte pulsion de vie et d’un immense besoin de trouver sa place dans le monde.

 

Connectons-nous, en direct ou à distance, aux univers littéraires de nos invités et retrouvons enfin tout ce qui fait lien et sens ensemble. 

 

Bienvenue et bon Festival

Olivia Benoist-Bombled – Directrice

Événement gratuit

27.05

Cette année encore, les romans des auteurs lauréats partagent tous les thèmes de société : femmes, famille appartenance, guerre, violence… Les Lecteurs à Voix Haute vous en présentent quelques-uns lors de mises en voix inédites au cœur de Chambéry.

Événement gratuit

27.05

Le temps d’un printemps, les lecteurs sont devenus éditeurs. Ceux qui découvrent des manuscrits inédits, les parcourent, les analysent, les jugent aussi. Venez rejoindre ce comité de lecture éphémère qui a décortiqué en amont trois manuscrits, parmi les 600 reçus depuis un an chez Le Nouvel Attila. L’éditeur Benoît Virot guidera les échanges et rappelera les particularités de ce métier d’exigence et d’engagement.

Pour participer, une inscription est nécessaire, merci de remplir ce formulaire.

27.05

La Lucciola Vagabonda invite…

Daniele Mencarelli

Dédiée à la diffusion de la culture italienne en France, l’association Lucciola Vagabonda vous propose de découvrir un auteur représentatif de la relève littéraire transalpine. Daniele Mencarelli devient romancier en 2018 avec la publication de La casa degli sguardi (Mondadori), en lice pour la 32e édition du Festival du premier roman de Chambéry. Son deuxième roman, Tutto chiede salvezza (Mondadori), a été récompensé par le prestigieux prix Strega, section jeunes. 

Animé par Cristiano Pelagatti

Pour participer à la rencontre, une inscription est nécessaire, merci de remplir le formulaire.

Les élèves du lycée Saint-Ambroise accueillent Carole Martinez.

Événement gratuit

28.05

Noire précieuse et Que sur toi se lamente le Tigre

Asya Djoulaït, Emilienne Malfatto

Les élèves du collège de Novalaise accueillent Asya Djoulait et Emilienne Malfatto.

Événement gratuit

Les élèves du lycée du Granier accueillent Laurent Petitmangin.

Événement gratuit

28.05

The Girl with the Louding Voice (La Fille qui ne voulait plus se taire)

Abi Daré

Les élèves du lycée Louis-Armand accueillent Abi Daré.

Événement gratuit

28.05

Cette année encore, les romans des auteurs lauréats partagent tous les thèmes de société : femmes, famille appartenance, guerre, violence… Les Lecteurs à Voix Haute vous en présentent quelques-uns lors de mises en voix inédites au cœur de Chambéry.

Événement gratuit

Les élèves de l’école Caffe de Chambéry accueillent Carole Martinez.

Événement gratuit

Voici deux romans qui parlent avec tendresse et infiniment de poésie des oubliés et de ceux qui les aident, d’un monde où, pour une partie de l’humanité, il est difficile de vivre, voire de survivre. Ici la voix est donnée aux fracassés de la vie et aux anonymes qui par fraternité consacrent leur énergie à leur venir en aide. 

Animé par Kerenn Elkaïm

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

Les élèves du collège Henri Bordeaux accueillent Laurent Petitmangin.

Événement gratuit

Les élèves de l’école de la Pommeraie accueillent Carole Martinez.

Événement gratuit

Ces trois autrices décrivent leurs personnages et le monde dans lequel ils évoluent en nous invitant à les observer de tous côtés, comme par un jeu de miroir. 

La pluralité des points de vue permet d’appréhender la complexité du réel avec des parts d’ombre, des doutes et des questionnements. Trois romans aux narrations multiples, trois histoires d’émancipations féminines qui, aussi différentes soient-elles, entrent étrangement en résonance.

Animé par Thierry Caquais

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

28.05

Panza de burro (Le Ventre de l’âne)

Andrea Abreu

Les élèves du lycée Vaugelas accueillent Andrea Abreu.

Événement gratuit

Ici l’adolescence joue les protagonistes, entre fougue, insolence, insouciance et recherche de sens. Céleste et Seren naissent au monde et aux autres, prenant des distances avec  l’héritage familial et culturel pour se projeter dans le récit tout neuf de leur épanouissement. Deux romans comme deux tickets aller-retour pour nous replonger dans cette phase essentielle de la vie entre vertige, ivresse et doutes existentiels.

Animé par Mohammed Aïssaoui

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

28.05

Les élèves du lycée Monge accueillent Mattia Insolia.

Événement gratuit

Les élèves du lycée Vaugelas accueillent Ronya Othmann.

Événement gratuit

Chercher le mot juste, la musique de la phrase et la progression inexorable du texte permet de mieux appréhender le réel et d’envisager l’avenir. Quelle que soit la façon d’évoquer leurs parcours de vie, ces auteurs créent des personnages qui ont aussi besoin de poésie pour survivre.

Animé par Kerenn Elkaïm

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

The Girl with the Louding Voice (La Fille qui ne voulait plus se taire), raconte l’histoire d’Adunni, jeune fille Nigérienne dont le rêve est de pouvoir étudier. Ce n’est malheureusement pas le sort qui lui est réservé. Elle est vendue à un homme en tant que troisième femme. Mais Adunni ne se résigne pas et fait preuve d’un grand courage pour faire entendre sa voix au nom de toutes les jeunes filles de son pays également victimes de la domination masculine et de l’exploitation domestique.

Pour participer à la rencontre, une inscription est nécessaire, merci de remplir le formulaire.

28.05

Je ne suis pas celle que vous croyez

Valérie Jessica Laporte, Hugo Paviot

Plusieurs personnages, autant de cheminements vers l’acceptation et l’affirmation de soi. Ils ne demandent qu’à se révéler dans leur singularité. Ils tentent de prendre de la hauteur, tels des oiseaux, pour sortir des schémas dans lesquels on les a enfermés, ou ils descendent au plus profond d’eux-mêmes pour être en résonance avec ceux qui les entourent. Les êtres s’accomplissent-ils grâce aux récits ?

Animé par Thierry Caquais

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

28.05

Visite de l’exposition Dessine-moi… Les Roses fauves (Exposition visible du 20 au 29 mai)

Carole Martinez

Depuis 4 ans, les étudiants de l’ENAAI (École d’Enseignement aux Arts Appliqués et à l’Image) se prêtent au jeu de la transposition graphique du roman de l’invité d’honneur. En 2021, armés de crayons, souris et palettes graphiques, ils proposent leurs interprétations de Les Roses fauves de Carole Martinez. Venez découvrir l’exposition en compagnie de l’autrice et des jeunes dessinateurs.

Pour participer à cette visite une inscription est nécessaire, merci de remplir ce formulaire.

 

Visite libre de l’exposition du 20 au 22 et du 27 au 29 mai de 14h à 18h à l’Espace Larith

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets. 

 

La traductrice littéraire Brigitte François vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman de la lauréate anglaise Abi Daré, The Girl with the Louding Voice (Sceptre). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets. 

 

La traductrice littéraire Julia Azaretto vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman de la lauréate espagnole Andrea Abreu, Panza de burro (Barrett editorial). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.

Deux chemins différents pour un même objectif : dépeindre le réel par la fiction. L’une crée ses personnages, invente les vies et les place dans le temps pour évoquer la condition de la femme dans l’histoire humaine passée et future. L’autre utilise au mieux les mots et le récit pour parler de son vécu et poser la réalité devant les yeux du lecteur. Où se niche la fiction, quand plonge-t-on dans le réel ?

Animé par Mohammed Aïssaoui

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

29.05

La librairie le Bois d’Amarante accueille Emilienne Malfatto, lors d’un rendez-vous en toute intimité. L’autrice échange avec le public autour de son premier roman à l’intensité d’une tragédie antique, où l’on assiste à l’assassinat d’une jeune femme qui a bravé l’interdit « aimer sans autorisation, sans mariage ».

Nombre de places limité en raison des contraintes sanitaires.

Avec Gli affamati (Les Affamés), suivons Paolo et Antonio, livrés à eux-mêmes depuis le décès de leur père et l’abandon de leur mère. L’un est rongé par une rage qu’il ne parvient pas à contenir, l’autre essaie tant bien que mal de s’en sortir. Le retour de leur mère vient bouleverser l’équilibre fragile de leurs existences. Leurs secrets les rattrapent, les souvenirs enterrés resurgissent et réveillent d’anciennes douleurs. Un portrait réaliste et sans concession d’une petite ville du sud oubliée de tous.

Animée par Cristiano Pelagatti.

Pour participer à la rencontre, une inscription est nécessaire, merci de remplir le formulaire.

La Fondation Facim œuvre pour la connaissance et la valorisation du patrimoine et de la culture en Savoie Mont Blanc et instaure un dialogue entre ce territoire et des créateurs contemporains, écrivains et artistes. Elle propose des découvertes des patrimoines, des rendez-vous artistiques, des événements littéraires et publie des livres dans diverses collections.

 

Dans le cadre de sa saison littéraire 2021, la Facim accueille Dima Abdallah, lauréate du 34e Festival du premier roman pour Mauvaises herbes (Sabine Wespieser). 

Événement gratuit

29.05

Promenade insolite “Entre jardin et littérature”

Venez déambuler dans le parc de Buisson rond, guidés par les lecteurs à Voix Haute de Lectures Plurielles et Lucien Dejouet, accompagnateur du Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine. Au son d’extraits du roman de Carole Martinez, Les Roses fauves (Gallimard), laissez-vous emporter dans cette promenade littéraire.

Réservation obligatoire auprès du service Ville d’art et d’histoire : 04 79 70 15 94 ou artethistoire@mairie-chambery.fr à partir du 3 mai.

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets. 

 

La traductrice littéraire Corinna Gepner vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman de la lauréate allemande Ronya Othmann, Die Sommer (Hanser Verlag). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets. 

 

La traductrice littéraire Chantal Moiroud vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman du lauréat italien Mattia Insolia, Gli affamati (Ponte alle Grazie). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.

29.05

La Fondation Facim œuvre pour la connaissance et la valorisation du patrimoine et de la culture en Savoie Mont Blanc et instaure un dialogue entre ce territoire et des créateurs contemporains, écrivains et artistes. Elle propose des découvertes des patrimoines, des rendez-vous artistiques, des événements littéraires et publie des livres dans diverses collections.

 

Dans le cadre de sa saison littéraire 2021, la Facim accueille en résidence Grégory Buchert. Venez le rencontrer pour échanger autour de son premier roman, Malakoff (Gallimard), qui était en lecture pour la saison 2020-2021.

Événement gratuit

L’époque, l’éducation, la famille, l’environnement professionnel sont des facteurs d’aliénation. L’appel de la liberté et la force de vie peuvent permettre à l’individu de trouver le bonheur. Inès, Suzanne et Ada, à des époques et contextes différents, ont plié encore et encore sous les coups de la vie. Jusqu’au point de rupture qui les a amenées à trouver une issue, chacune à sa manière, dans la révolte ou dans la résignation que, l’éducation, la famille, l’environnement professionnel sont des facteurs d’aliénation. L’appel de la liberté et la force de vie peuvent permettre à l’individu de trouver le bonheur. Inès, Suzanne et Ada, à des époques et contextes différents, ont plié encore et encore sous les coups de la vie. Jusqu’au point de rupture qui les a amenées à trouver une issue, chacune à sa manière, dans la révolte ou dans la résignation.

Animé par Yann Nicol

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

29.05

Deux personnages en quête d’auteur

Olivia Ruiz, Yann Verdo

Une grand-mère en partie oubliée et un marin sans nom ne demandaient qu’à prendre corps et vie. C’est chose faite. Nos romanciers ont réalisé leur voeu grâce à des personnages obstinés, passionnés et un peu rêveurs qui partent en enquête et reconstituent leurs passés oubliés.

Animé par Thierry Caquais

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

29.05

Visioconférence avec les lecteurs des comités de Ouahigouya (Burkina Faso)

Asya Djoulaït

Lectures Plurielles compte des comités de lecture dans de nombreux pays en Europe, au Burkina Faso, au Québec, au Laos et au Népal. Asya Djoulaït échange en visioconférence avec les lecteurs de la bibliothèque et du lycée municipale de Ouahigouya : vous êtes conviés à participer à cette rencontre pour un nouvel éclairage sur le premier roman Noire précieuse (Gallimard) et à partager votre point de vue avec les lecteurs burkinabés. 

 

Rencontre en partenariat avec Chambéry Solidarité Internationale.

Pour participer à cette rencontre, une inscription est nécessaire, merci de remplir ce formulaire.

29.05

Utilisée par les canariens pour désigner l’épaisse couche de nuages présente durant l’été, l’expression panza de burro pourrait aussi qualifier l’incertitude, l’ombre pesant sur l’avenir des deux protagonistes. Un roman initiatique hors du commun traitant d’une amitié forte et à la fois toxique entre deux jeunes adolescentes, écrit en une langue qui défie le lexique castillan et canarien.

Animée par Marie Jo Vargas.

Pour participer à la rencontre, une inscription est nécessaire, merci de remplir le formulaire.

Pour Amedeo Modigliani, les liens avec la peintre Jeanne Hébuterne lui ont permis d’éclairer son art de tonalités nouvelles. Pour Rousseau, les Charmettes ont été le lieu où, grâce à la rencontre avec Mme de Warens, il s’est construit en tant que personne et qu’écrivain. Olivia Elkaim, dont le roman Je suis Jeanne Hébuterne (Stock) a donné vie à ce couple d’artistes mythiques et Didier Venturini, médiateur des Musées de la ville de Chambéry mettent en regard des destins hors du commun pour explorer ce que l’amour peut avoir comme impact sur la création artistique. 

Sous réserve de l’ouverture des musées et des normes sanitaires. Sur inscription à partir du 3 mai au 04 79 68 58 45 ou par mail : publics.musees@mairie-chambery.fr

 

Rencontre gratuite

29.05

Sieste littéraire et acoustique

Bastien Lallemant, ses musiciens, et les auteurs invités du Festival

Petits et grands, allongez-vous sur la scène de Malraux, fermez les yeux, ouvrez les oreilles… Laissez-vous porter par les chansons et les lectures orchestrées par Bastien Lallemant, ses musiciens, et les auteurs invités du Festival. Une invitation à s’évader et vivre une expérience hors du temps. 

Les siestes littéraires sont une création originale de Bastien Lallemant, auxquelles Vanessa Paradis, Jeanne Cherhal, Camélia Jordana, Oxmo Puccino, Tété ont déjà collaboré.

Tarif : 5€. Sur inscription auprès de Malraux scène nationale Chambéry Savoie

Face aux actes irréparables des enfants, les parents ne sont que sidération, incompréhension, incrédulité. Ils remettent en question leur rôle, se remettent en question, parcourent à rebours leur vie pour déceler la moindre trace d’explication. Ils tombent dans le déni ou tournent le dos à ces enfants qu’ils ne reconnaissent plus. Et pourtant, une force presque insoupçonnée leur donne l’énergie pour reconstituer le fil de leur histoire commune. Jusqu’à l’extrême acceptation.

Animé par Danielle Maurel

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

La librairie Jean-Jacques Rousseau accueille Mohammed Aïssaoui, lors un rendez-vous en tout intimité. Le romancier nous invite à suivre un héros déraciné dans l’enfance, sauvé par la littérature et par les rencontres humaines qu’il va faire, dont la quête de son amour de jeunesse, l’amène à s’intéresser aux plus démunis, ces funambules au bord du gouffre, et à ceux qui leur viennent en aide.

 

Rencontre en partenariat avec La Caisse Centrale des Activités Sociales du personnel des Industries Electrique et Gazière

Nombre de places limité en raison des contraintes sanitaires.

De quels subterfuges un traducteur doit-il user pour ré-écrire un livre dans une autre langue ? Mettez-vous à sa place et faites preuve d’astuce et de créativité, accompagnés par un traducteur professionnel qui vous livrera (presque) tous ses secrets.

 

La traductrice littéraire Florica Courriol vous accompagne dans la traduction d’un extrait du premier roman de la lauréate roumaine Ioana Maria Stăncescu, Tot ce i-am promis tatălui meu (Editura Trei). Au moment de l’inscription il vous sera communiqué l’extrait proposé.

L’accès à l’atelier de traduction nécessite une inscription, merci de remplir ce formulaire.

Die Sommer est l’histoire de Leyla, jeune fille ayant du mal à trouver sa place. Enfant d’une mère allemande et d’un père kurde yézidi réfugié politique, elle va découvrir l’histoire de sa communauté en se rendant chaque été dans sa famille vivant en Syrie. Elle découvre au journal télévisé les persécutions de l’État Islamique que subissent les siens. Choquée et affligée par l’indifférence de ses amis, Leyla va prendre une décision qui va changer son quotidien.

Animée par Véronique Lefebvre.

Pour participer à la rencontre, une inscription est nécessaire, merci de remplir le formulaire.

29.05

Sieste littéraire et acoustique

Bastien Lallemant, ses musiciens, et les auteurs invités du Festival

Petits et grands, allongez-vous sur la scène de Malraux, fermez les yeux, ouvrez les oreilles… Laissez-vous porter par les chansons et les lectures orchestrées par Bastien Lallemant, ses musiciens, et les auteurs invités du Festival. Une invitation à s’évader et vivre une expérience hors du temps. 

Les siestes littéraires sont une création originale de Bastien Lallemant, auxquelles Vanessa Paradis, Jeanne Cherhal, Camélia Jordana, Oxmo Puccino, Tété ont déjà collaboré.

Tarif : 5€. Sur inscription auprès de Malraux scène nationale Chambéry Savoie

Le roman ne prétend jamais se confondre avec le travail du journaliste, mais il est tout aussi indispensable pour appréhender le réel. En éclairant autrement la réalité, le romancier sollicite différemment ses lecteurs et les touche dans l’intime. Ils sont journalistes, ils sont passés au roman : comment ces deux sphères, si proches et si lointaines l’une de l’autre, cohabitent et dialoguent ?

Animé par Yann Nicol

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

29.05

La librairie Garin accueille Laurent Petitmangin, lors d’un rendez-vous en tout intimité. Dans son premier roman, l’auteur dresse le portrait sensible de l’inconditionnel amour d’un père pour son fils, envers et contre tout. Le père, technicien à la SNCF, militant socialiste déçu élève seul ses deux enfants. Le fils aîné se rapproche de l’ultra-droite, le père et le fils ne se comprennent plus, mais continuent de s’aimer, jusqu’au drame. 

Nombre de places limité en raison des contraintes sanitaires.

Ne pas associer le narrateur à l’auteur : tel est le pacte tacite que le lecteur établit avec l’écrivain de fiction. On s’autorise parfois un jeu de filigrane à la recherche de celui qui fait tout pour dissimuler sa présence tout en laissant des indices. Pourtant, ces deux autrices se mettent en scène dans leurs derniers romans par une voix qui s’évertue à faire coïncider le personnage avec la romancière. Et si ce n’était qu’un jeu de miroirs troublant pour permettre à celle qui écrit de mieux se dérober ?

Animé par Kerenn Elkaïm

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook

Dans ces deux romans, les personnages trouvent une issue à condition de partir, de s’échapper, de secouer le carcan. La fuite devient alors un moyen pour se reconstruire ou se réinventer. Les deux autrices nous prouvent que ce n’est pas une lâcheté que de fuir, tout au contraire : elles nous parlent du courage d’être soi.

Animé par Kerenn Elkaïm

En cas de pluie, cette rencontre aura lieu au Centre de Congrès – Le Manège.

 

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook.

Céleste, Olivia et Sihem n’ont pas d’autre choix que de se rapporter à un ailleurs pour mieux se comprendre. Leurs origines plongent dans d’autres pays, d’autres cultures, les questionnent, les bousculent ou les déstabilisent. Cette quête apaise leur présent et dessine un avenir : d’une façon ou d’une autre, elles iront à leur rencontre.

Animé par Danielle Maurel

En cas de pluie, cette rencontre aura lieu au Centre de Congrès – Le Manège.

 

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook.

30.05

A l’est et à l’ouest, les petites vies ordinaires sont drapées dans la simplicité poétique du quotidien. Elles sont à la fois âpres et tendres, nostalgiques et gaies, dramatiques et vraies. Elles sont ancrées dans le terroir et si proches des questions que nous nous posons. Était-ce mieux avant ? Comment accepter le présent ?

Animé par Yann Nicol

En cas de pluie, cette rencontre aura lieu au Centre de Congrès – Le Manège.

 

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook.

30.05

Plaidoiries littéraires

Des élèves du  lycée Monge se lancent dans l’art délicat de la plaidoirie pour défendre leurs coups de cœur en présence des auteurs. Venez apprécier le talent oratoire de ces jeunes lecteurs, qui ont été accompagnés tout au long de l’année scolaire par leur professeure Magali Grandière.

En cas de pluie, cette rencontre aura lieu au Centre de Congrès – Le Manège.

30.05

On fait des histoires de l’Histoire

Paul Kawczak, Jean-René Van Der Plaetsen

D’un côté, l’Afrique à l’aube du XXe siècle, partagée en ligne droite par l’Europe coloniale. De l’autre, le Moyen Orient dans les années 1980, où les postes de contrôle se multiplient au gré des conflits et des appropriations. Inspirés par des faits réels et mêlant histoire, sang et géographie, Paul Kawzcak et Jean-René Van der Plaetsen tracent les parcours intimes de personnages à la fois déterminés à accomplir leurs missions et à creuser au plus profond d’eux-mêmes.

Animé par Danielle Maurel

En cas de pluie, cette rencontre aura lieu au Centre de Congrès – Le Manège.

 

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook.

30.05

“Objets inanimés avez-vous donc une âme ?“

Adrien Borne, Dany Héricourt, Carole Martinez, Olivia Ruiz

Dans chacun de ces romans, un objet de transmission se trouve au cœur de l’histoire. Vecteurs d’héritage familial, ils agissent comme déclencheurs et activateurs de mémoire. Se pourrait-il que certains d’entre eux déterminent le cours d’une vie ? “Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ?”

Animé par Yann Nicol

En cas de pluie, cette rencontre aura lieu au Centre de Congrès – Le Manège.

 

Cette rencontre sera également visible en direct sur le site internet du Festival et sur Facebook.

03.06

La Fondation Facim œuvre pour la connaissance et la valorisation du patrimoine et de la culture en Savoie Mont Blanc et instaure un dialogue entre ce territoire et des créateurs contemporains, écrivains et artistes. Elle propose des découvertes des patrimoines, des rendez-vous artistiques, des événements littéraires et publie des livres dans diverses collections.

 

Dans le cadre de sa saison littéraire 2021, la Facim accueille en résidence Grégory Buchert. Venez le rencontrer pour échanger autour de son premier roman, Malakoff (Gallimard), qui était en lecture pour la saison 2020-2021.

Événement gratuit

04.06

Malakoff

Grégory Buchert

La Fondation Facim œuvre pour la connaissance et la valorisation du patrimoine et de la culture en Savoie Mont Blanc et instaure un dialogue entre ce territoire et des créateurs contemporains, écrivains et artistes. Elle propose des découvertes des patrimoines, des rendez-vous artistiques, des événements littéraires et publie des livres dans diverses collections.

 

Dans le cadre de sa saison littéraire 2021, la Facim accueille en résidence Grégory Buchert. Venez le rencontrer pour échanger autour de son premier roman, Malakoff (Gallimard), qui était en lecture pour la saison 2020-2021.

Événement gratuit

05.06

Malakoff

Grégory Buchert

La Fondation Facim œuvre pour la connaissance et la valorisation du patrimoine et de la culture en Savoie Mont Blanc et instaure un dialogue entre ce territoire et des créateurs contemporains, écrivains et artistes. Elle propose des découvertes des patrimoines, des rendez-vous artistiques, des événements littéraires et publie des livres dans diverses collections.

 

Dans le cadre de sa saison littéraire 2021, la Facim accueille en résidence Grégory Buchert. Venez le rencontrer pour échanger autour de son premier roman, Malakoff (Gallimard), qui était en lecture pour la saison 2020-2021.

Événement gratuit

05.06

Malakoff

Grégory Buchert

La Fondation Facim œuvre pour la connaissance et la valorisation du patrimoine et de la culture en Savoie Mont Blanc et instaure un dialogue entre ce territoire et des créateurs contemporains, écrivains et artistes. Elle propose des découvertes des patrimoines, des rendez-vous artistiques, des événements littéraires et publie des livres dans diverses collections.

 

Dans le cadre de sa saison littéraire 2021, la Facim accueille en résidence Grégory Buchert. Venez le rencontrer pour échanger autour de son premier roman, Malakoff (Gallimard), qui était en lecture pour la saison 2020-2021.  

Événement gratuit