On est confiné.e.s donc on lit !

Petits ou grands lecteurs, à la recherche d’un livre à découvrir, à parcourir, à dévorer ?
Dominique B., lectrice, nous partage ses coups de coeur du moment !


Surprise, ni roman, ni relecture ! 
Un autre besoin que celui de prendre la poudre d’escampette avec de la fiction ou tout simplement une inquiétude lancinante m’ont empêchée de rejoindre le monde romanesque. Après avoir rangé, épousseté, vidé, lavé, téléphoné, passé du temps sur Facebook, dans la presse, et m’être inquiétée pour les proches, j’ai lu…

  • Avec un intense plaisir le texte d’Arno Bertina L’âge de la première passe, paru aux éditions Verticales. Ce n’est pas un roman, ce n’est pas un essai et ce n’est pas un reportage. C’est un texte puissant qui aide à penser et c’est de la littérature. Arno nous livre un récit sur la prostitution des jeunes congolaises. Il a travaillé aux côtés de l’ONG ASI pendant plus de trois ans, afin d’aider ces jeunes filles à dire leur réel, avec pour outil ses ateliers d’écriture. J’ai lu avec tension ce texte car l’auteur m’a permis de faire le chemin avec lui et les filles, aucun jugement sur ces jeunes femmes, ces enfants, seule une humanité sincère éclaire le récit. En revanche, l’œil est grand ouvert sur la société qui, non seulement permet cela, mais le favorise.

  • Avec tendresse Les carnets de prison ou l’oubli des rivières de René Frégni, parus dans la collection Tracts Gallimard n°11. René parle de son travail dans les prisons et de son amour des mots et aussi des autres. J’ai aussi aimé son tract de crise paru à la veille du printemps dans la même collection en accès libre sur le net. La poésie et la nature consolatrice chères à René font du bien.

  • Avec curiosité un essai de Pierre Vinclair Agir non agir (éléments pour une poésie de la résistance écologique) aux éditions Corti, qui vient tout juste de paraîtreUn texte fluide et très riche qui fait un point sur le rôle du poète et de la poésie aujourd’hui, à l’éclairage des anciens et contemporains. C’est à lire en regard avec la Sauvagerie, une épopée sur la crise écologique. Beaucoup des textes de cet auteur prolixe se trouvent aussi sur le net et sur sa page Facebook pierre catastrophes.

  • J’allais oublier ma dernière lecture qui cette fois est une relecture à des dizaines d’années de distance Le club des cinq et les Saltimbanques dans la nouvelle bibliothèque rose hachette 65… Les illustrations sont belles et je retrouvais non sans plaisir François, Mick et Annie Gauthier ainsi que Claude Dorsel et Dagobert dit Dago ! J’en avais oublié les noms de famille !

A vos bibliothèques et vos claviers, faites-nous découvrir vos lectures du moment !