Les lectures des lecteurs et lectrices

Petits ou grands lecteurs, à la recherche d’un livre à découvrir, à parcourir, à dévorer ?
Brigitte, lectrice, nous partage ses lectures du moment !

 

Amélie NOTHOM, Les Prénoms épicènes (ed. Poche)
Comme à chaque fois avec Amélie on tombe dans le piège. On ne peut que dévorer!

Michel MOUTOT, L’América (Seuil)
Livre sorti début mars et que j’ai patiemment attendu tout au long de ce confinement. Car il était hors de question que je me le procure ailleurs que dans une librairie digne de ce nom. Après Ciel d’acier et Séquoia, Michel MOUTOT nous entraine sur les traces des mafiosi en Sicile et sur la route des migrants partis de cette même île vers l’Amérique. Ce roman est tout aussi documenté, précis et travaillé que les deux autres. Et même si l’histoire cette fois semble moins originale l’auteur s’appuie sur des faits et des lieux qu’il connaît. Le personnage féminin principal est assez attachant et j’imagine que nous la retrouverons dans la suite de ce  roman, car pour moi aucun doute Michel poursuit son chemin d’écrivain voyageur.

James BALDWIN, Si Beale street pouvait parler (Stock)
J’ai souvent entendu des journalistes ou des auteurs citer ce titre mais je ne l’avais jamais lu. Ma curiosité a été récompensée. J’ai adoré ce roman et surtout cette écriture qui nous rapproche de ces personnages, une atmosphère qui résonne étrangement avec ce qui se passe aux U.S

Ernest J. GAINES, Catherine Carmier (Liana Levi)
Après avoir découvert cet immense auteur avec son plus grand succès Dites-leur que je suis un homme, je poursuis mes lectures avec ce roman tout aussi magnifique. Le mal être de ceux qui ne sont pas tout à fait blanc mais pas complètement noir non plus et qui ne trouve pas leur place dans un Sud pas vraiment libéré, dans cette Amérique où aujourd’hui encore cette place leur est contestée… GAINES a consacré son œuvre romanesque à leur histoire, il en a fait son but lui qui est né et a passé son enfance sur une plantation de Louisiane.

Nelly ALARD, La vie que tu t’étais imaginée (Gallimard)
Karoline est-elle ou non la fille cachée de l’impératrice Sissi ? Ou comment une obsession devient un roman passionnant. Ce roman se lit comme une enquête. Il y est question d’histoire, de généalogie, de secret de famille (et quel secret !) de transmission. J’ai beaucoup aimé cette écriture, teintée de beaucoup d’émotion, de confidences, et de passion. L’auteur, actrice elle-même, connaît le milieu du cinéma hollywoodien dans lequel évolue son personnage. J’ai découvert cet auteur par le biais de La Grande Librairie, je vais lire ses précédents romans.

 

Rendez-vous sur notre plate-forme de lecture en ligne www.alphalire.com pour parcourir les premiers romans.