Véronique Merlier

Véronique Merlier a été lauréate de la 26ème édition avec L’angle mort paru aux éditions Arléa en 2012.

Dans ce roman Véronique Merlier invite le lecteur à partager l’histoire de Cécile et François, un jeune couple en apparence ordinaire et heureux. Tout bascule lorsque François accepte de vivre ses attirances homosexuelles. Plus que la rupture, se pose alors pour Cécile la question de la dépossession, l’acceptation d’avoir si mal connu l’être aimé… Mais peut-être qu’il n’y a rien à comprendre. Peut-être qu’il y aura toujours une part invisible, un angle mort.

Le mécanisme délicat patiemment assemblé, dont dépendait à son insu le déroulement fluide de sa vie, s’est enrayé à jamais. Elle doit déployer des efforts insensés pour faire comme d’habitude. Tout lui coûte, tout est insurmontable. L’espace s’est rétréci. L’espace vivable. Celui dans lequel elle peut faire quelques pas sans tomber, sans se cogner aux paroles de François, à ce qu’elle sait désormais. Elle n’a pas vu, elle n’a rien vu. De ce qui se tramait dans l’angle mort, à la lisière de sa vie, elle n’a rien vu.

Œuvre :
L’angle mort, éditions Arléa, 2012