Carole Martinez

Carole Martinez, a été lauréate de la 21ème édition du Festival avec Le cœur cousu paru aux éditions Gallimard en 2007.

A travers l’histoire de Soledad, Carole Martinez raconte une véritable odyssée féminine sur trois générations de femmes espagnoles unies par le mystérieux pouvoir de la couture. Un conte cruel, fantastique et humain, véritable hymne à la révolte des femmes contre une société machiste.
Frasquita Carasco, la mère de Soledad, a une réputation de magicienne, ses dons se transmettent aux vêtements qu’elle coud. Jouée et perdue par son mari lors d’un combat de coqs, elle est répudiée et doit quitter le village. Elle se retrouve alors à errer à travers une Andalousie ravagée par les révoltes paysannes, avec ses enfants, pourvus eux aussi de dons surnaturels.

Mon nom est Soledad. Je suis née, dans ce pays où les corps sèchent, avec des bras morts incapables d’enlacer et de grandes mains inutiles. Ma mère a avalé tant de sable, avant de trouver un mur derrière lequel accoucher, qu’il m’est passé dans le sang. Ma peau masque un long sablier impuissant à se tarir. 

 

Carole Martinez, née en 1966, est romancière et professeure de français. Ses romans sont marqués par cet univers si singulier, entre magie et songe, sensualité et violence, petite et grande Histoire. Une auteure d’un immense talent.

  • Le Cœur cousu, Paris, éditions Gallimard, 2007, Prix Renaudot des lycéens (2007), Prix Emmanuel-Roblès (2007), Prix Ulysse (2007)
  • Du domaine des Murmures, Paris, éditions Gallimard, 2011, Prix Goncourt des lycéens (2011), Prix Marcel-Aymé (2012)
  • La terre qui penche, Paris, éditions Gallimard, 2015