Arno Bertina

Arno Bertina a été lauréat de la 15ème édition du Festival avec Le Dehors ou la migration des truites paru chez Actes-Sud en 2001. Un premier roman intense, exigeant, qui explore les confins de l’isolement, de la stupeur vécue à hauteur d’homme quand le souffle de l’Histoire a fait exploser les raisons de vivre, battre et claquer des portes qui jamais plus ne se rouvriront. Devant soi. Derrière soi.

Les filles sont encore petites. (…)  Quand il est seul avec elles, Kateb essaye de percer ce mur de colère mais à chaque fois dans leurs yeux c’est un étranger qu’il aperçoit, c’est cette image qu’elles lui renvoient. C’est un reflet, un entre-deux ; ça m’échappe, je lis dans leurs yeux : tu es l’étranger qui a pénétré ma vie dans l’intention de la pourrir.

Œuvres :

  • Le dehors ou la migration des truites, Actes Sud, 2001
  •  Appoggio, Actes Sud, 2003
  • La Déconfite gigantale du sérieux, Lignes/Leo Scheer, 2004 (sous le pseudonyme de Pietro di Vaglio)
  • Anima motrix, Verticales, 2006
  • Anastylose, Fage, 2006, farce archéologique (en collaboration avec B.Gallet, Y.De Roeck et L.Michaux)
  • J’ai appris à ne pas rire du démon, Naïve, 2006
  • Une année en France, Gallimard, 2007 (en collaboration avec F.Bégaudeau et O.Rohe)
  • Ma solitude s’appelle Brando, Verticales, 2008
  •  La borne SOS 77, Le bec en l’air, 2009, (en collaboration avec L.Michaux).
  • Enorme, éditions Thierry-Magnier, 2009, (avec le collectif Tendance Floue).
  • Je suis une aventure, Verticales, 2011
  • Numéro d’écrou 362573, photographies d’Anissa Michalon éditions du Bec en l’air, 2013
  • Des châteaux qui brûlent, Verticales, 2017