Yann Verdo

Noone ou le Marin sans mémoire , Les éditions du Rocher, 2020

Yann Verdo

Journaliste et essayiste, Yann Verdo s’inspire librement de l’histoire du Marin Perdu décrite par Oliver Sacks. Dans un monde victorien où se croisent riches oisifs et damnés de la terre, il prête sa plume à Oscar Klives pour nous raconter jour après jour son parcours à la recherche du passé de Noone, pour lequel le temps s’est arrêté. Il se dit marin et se croit en 1847 dans un port irlandais, prêt à appareiller.  Le médecin consigne ses observations dans un journal et finit par traverser l’Atlantique sur les traces de son patient.

Par une de ces coïncidences dont le hasard est prodigue, l’année 1854 aura vu naître à la fois le neuropsychiatre russe Segueï Korsakoff et l’écrivain britannique Oscar Klives. Mais le véritable point de jonction entre ces deux hommes qui devaient suivre des voix si différentes, et qui jamais n’entendraient parler l’un de l’autre, aura été cette année 1889 à laquelle se rapportent les effets relatés dans les pages qui vont suivre.

Votre premier souvenir de lecture ? 
Sans hésitation aucune, L’Île mystérieuse de Jules Verne. Je ressens encore – à quelque 35 ans de distance… – l’impression quasi physique du plaisir que j’avais à retrouver chaque soir, couché dans mon lit d’enfant, cette merveilleuse aventure qui me tenait tant en haleine. Depuis, chaque livre est un peu pour moi une Île mystérieuse… 

Le livre qui pour vous est incontournable, à lire absolument ? 
Oh, là, là, mon Dieu, que c’est dur, de n’en garder qu’un ! Enfin, puisque c’est le jeu, je vais m’y plier, et vous éviter une longue liste (qui comprendrait certainement Borges et Pessoa et Saint-Ex et…). Donc, ce seul et unique livre, ce serait pour moi – au risque de paraître un peu snob aux yeux des uns et pas très original aux yeux des autres – A la recherche du temps perdu.

Le livre que vous n’avez jamais lu mais qui vous fait envie ? 
Là encore, il y en a plus d’un ! Bon, disons… Don Quichotte. (Il paraît que ce jeune Cervantès a du talent.)

La première histoire que vous avez écrite ? De quoi parlait-elle ?
C’était un court roman – inachevé – centré sur la figure de Charles VI, le roi fol qui régna au temps de la guerre civile entre les Armagnacs et les Bourguignons. Le Moyen Age m’a toujours fasciné et j’avais adoré, dévoré Les Rois maudits. Mais j’étais hélas, je le crains, très en-dessous de mon modèle. N’empêche que Charles VI et sa folie m’auront tenu intimement compagnie de longs mois durant…