Stefanie Vor Schulte

Allemagne | Junge mit schwarzem Hahn , Diogenes | Junge mit schwarzem Hahn , Diogenes

Stefanie  Vor Schulte

Dans ce premier roman écrit sous forme de conte à l’atmosphère surréelle, Stefanie vor Schulte, scénographe et costumière de formation, raconte l’histoire d’un garçon doté d’une intelligence hors du commun et d’un sens aigu de la justice. Ne possédant rien d’autre qu’un coq noir à la fois ami et protecteur, Martin, 11 ans et orphelin, se bat contre l’obscurantisme et la folie destructrice des hommes. Dans ce roman dystopique écrit dans une langue simple et poétique, l’autrice nous parle de notre époque, de violence , mais aussi de compassion, de résistance à l’adversité et d’espoir.

Photo : ©Diogenes

Martin entoure le coq de sa main. L’ami fidèle. Les souvenirs s’estompent de nouveau, car devant dans l’église est assise une silhouette qui regarde le retable détesté par les villageois. Franzi par contre l’aime. Ce tableau où le Christ en croix a les traits du doux visage de Martin. Et c’est elle qui est assise là

Junge mit schwarzem Hahn

par les lecteurs de LP

Junge mit schwarzem Hahn

par les lecteurs de LP

Votre premier souvenir de lecture ? Mon tout premier souvenir de lecture, c’est moi en train de lire à haute voix, alors que je ne savais pas encore lire, en fait  je faisais juste semblant. Le livre, je le connaissais par cœur.

Votre premier écrit ? Le premier texte que j’ai écrit ayant un tant soit peu une valeur littéraire est une rédaction où je racontais comment  mon père et ses deux sœurs avaient fui Rostock.

Le livre que vous aimeriez lire ?
Le livre que je me promets de lire depuis un certain temps est Une chambre à soi de Virginia Woolf

L’incontournable, à lire absolument ? Les livres dont je ne pourrais pas me passer sont : La Route de Cormac McCarthy et depuis quelques semaines Kazimira de Svenja Leiber.