Raphaëlle Riol

Le Continent , Le Rouergue, 2021

Raphaëlle Riol

Titulaire d’une maîtrise de poésie contemporaine et professeure de lettres, Raphaëlle Riol a séduit les lecteurs avec Comme elle vient (Le Rouergue, 2011), lors du 25e Festival. De retour avec son cinquième roman, Le Continent, elle dresse le saisissant portrait d’Inès fuyant le monde du travail qui l’a poussé jusqu’au naufrage. Sur l’île coupée du continent, espace des rêves de l’enfance, elle va se découvrir capable de renaître grâce à cette rage de vaincre qui ne la quitte pas. 

Votre premier souvenir de lecture ?
Le grand livre de Babar avec mon père.

Le livre qui pour vous est incontournable, à lire absolument ?
Martin Eden de Jack London, essentiel quand on écrit. Une fin bouleversante.

Le livre que vous n’avez jamais lu mais qui vous fait envie ?
Bleu éperdument de Kate Braverman.

La première histoire que vous avez écrite, de quoi parlait-elle ?
Sûrement une histoire de chats…autour de mes dix ans.

Avant qu’on ne revoie ma tête sur le continent, d’ici‑là, j’aurais mes deux mains à vif, mes bras, le cœur pourquoi pas. Et c’était tant mieux. Parce que pour l’instant, je n’avais pas l’intention de retourner d’où je venais. Pas tout de suite. Sur cette île, mon esprit dérivait doucement. Il lâchait prise. Il était temps.