Gabrielle Tuloup

Sauf que c’étaient des enfants , Philippe Rey

Gabrielle  Tuloup

Gabrielle Tuloup, professeure de lettres, nous offre avec Sauf que c’étaient des enfants (Philippe Rey) un deuxième roman poignant. L’auteure interroge la notion de consentement que ce soit chez les jeunes ou au sein du couple. Elle aborde le thème tabou des abus sexuels en mettant des mots sur une violence silencieuse et invisible. Le lecteur est immergé dans l’intimité des personnages et suit leur émouvante quête de réparation.

Lauréate du Festival en 2019 pour La Nuit introuvable, Philippe Rey.

 

 

 

 

 

Il a passé sa main sur mon épaule, je me suis échappée. Il est revenu, je me suis défendue. J’ai refusé. En vain. Il m’a attrapée de force, m’a couchée sur le lit, me maintenant les deux bras le long du corps, m’immobilisant sous son poids. Je m’étais crue aimée pour mes pleins et mes courbes. Il ne me prenait que pour mes creux. J’ai pourtant dit clairement cette fois que je ne voulais pas. Je l’ai répété, à voix haute et distincte. Il a continué. Il s’est introduit en moi. J’ai arrêté de crier. À chaque à‑coup, il forait le vide un peu plus loin. Bientôt il ferait noir partout.