Diana Bădica

Roumanie | Părinți , Polirom

Diana Bădica

En raison de la pandémie de Covid-19, cette auteure ne sera pas présente lors des Extras du Festival. Une rencontre avec elle vous sera proposée pendant la saison littéraire, date à confirmée dans notre agenda

Diplômée en sciences humaines, Diana Bădica décrit dans Părinți comment la mort d’un enfant handicapé – personnage central mais absent – bouleverse tous les membres d’une famille. Leurs relations se brisent, la souffrance les dévore et les dénature, tandis que la société roumaine perd ses repères dans la transition politique et sociale des années 90. Un roman réaliste, intime, qui met savamment à distance le drame grâce à un regard lucide et ironique.

Mon père ne me parle pas, je n’existe plus pour lui. Mon père parle jusqu’à ce que le silence nous avale comme un cercueil. Sa malédiction, probablement, est que les choses auxquelles il n’a jamais renoncé, continuent le ronger de l’intérieur.

 

 

Tata nu vorbeşte cu mine, eu nu mai exist. Tata vorbeşte până ce liniştea ne înghite ca un capac de coşciug. Probabil blestemul lui este că lucrurile la care nu a renunţat continuă să‑l macine din interior.