Dany Héricourt

La cuillère , Liana Levi, 2020

Dany Héricourt

Dany Héricourt a grandi au Ghana et au Royaume-Uni, avant de s’installer en France où elle travaille dans l’industrie du cinéma. A 18 ans, Seren entreprend un road trip qui la conduit du Pays de Galles à la Bourgogne  pour découvrir ce qui lie son père et la cuillère trouvée à la mort de celui-ci sur sa table de nuit.  Une comédie douce amère qui conduit le temps d’un été une jeune fille à la recherche d’elle-même. Un singulier et réjouissant roman traitant de la fin de l’adolescence, la perte, le deuil, la naissance de la vocation artistique et les secrets de famille.

Mon grand‑père, qui est anglais, aime dire que la Grande Histoire engendre toutes les petites histoires de notre existence. Ma grand‑mère, qui est galloise, réplique que c’est l’inverse, c’est la somme de toutes nos petites histoires qui fabriquent l’Histoire avec un grand H.

Votre premier souvenir de lecture ? 
L’Encyclopédie des maladies tropicales, la définition du mot Malaria.

Le livre qui pour vous est incontournable, à lire absolument ? 
La Route de Cormac McCarthy.

Le livre que vous n’avez jamais lu mais qui vous fait envie ? 
Crime et Châtiment de Fiodor Dostoïevski.

La première histoire que vous avez écrite, de quoi parlait-elle ? 
J’écrivais toutes sortes d’histoires et de pièces de théâtre, quand j’étais enfant, et n’ai aucun souvenir de leur contenu… Il s’agissait probablement de récits d’animaux ou d’exploratrices. Plus tard (adolescence), je me souviens d’un conte théâtrale sur une chaussette avalée par une machine à laver-chanteuse-danseuse. A vingt ans, The Diamond Pirate, une nouvelle. Une rencontre brève et marquante entre un pirate de diamant (oui ! cela existe) et une hitch-hikeuse, en Namibie.