Caroline Dorka Fenech

Rosa Dolorosa , Editions de La Martinière, 2020

Caroline Dorka Fenech

Caroline Dorka-Fenech est diplômée de lettres modernes et de l’Atelier scénario de la FEMIS. Elle évoque dans son roman l’amour maternel et jusqu’où il peut conduire. Mère et fils forment un duo inséparable. Jusqu’au jour où Lino est arrêté et emprisonné pour le meurtre d’un enfant. Pour Rosa, l’innocence de son fils est incontestable. Dans un ballet d’images charnelles, poétiques, la mater dolorosa se lance dans une quête sublime et dévorante. 

Caroline Dorka Fenech est lauréate du Prix Les Rendez-vous du premier roman-Lectures Plurielles.

Nouvelle visite au parloir. Lunettes noires. Robe noire. Rosa contemplait son fils amaigri qui lui parlait d’une voix tuberculeuse.

– Tu peux enlever tes lunettes ? Ça me rappelle quand tu t’engueulais avec l’autre, là, …mon père…quand j’étais gosse.

Votre premier souvenir de lecture ?
Lus au même âge, vers huit ou neuf ans, deux livres m’ont bouleversée : Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl et L’Homme invisible de H.G. Wells. Le premier se termine bien, l’autre s’achève tragiquement. Deux émotions de lecture différentes, donc, mais complémentaires, qui m’ont chacune révélé une part du monde et une part de moi-même.

Le livre qui pour vous est incontournable, à lire absolument ?
Choisir un seul livre m’est difficile. Nous avons besoin de beaucoup de livres, et de tous les genres. Mais je pense à La Supplication de Svetlana Alexievitch. J’ai découvert cette autrice en 2015, l’année où elle a reçu son prix Nobel. Un choc.

Le livre que vous n’avez jamais lu mais qui vous fait envie ?
La Main gauche de la nuit de Ursula K. Le Guin. (Et tellement d’autres !)

La première histoire que vous avez écrite, de quoi parlait-elle ? 
Un conte avec des lutins, qui jouaient, dans une ville, et qui se perdaient. Histoire inachevée.