Bibiana Candia

AZUCRE , Pepitas de calabaza

Bibiana Candia

Née à Coruña en Galice (Espagne), Bibiana Candia s’est déjà distinguée en littérature par la publication de récits courts, de poèmes et collabore régulièrement à des revues culturelles. Dans ce premier roman dense et d’une grande maturité, elle donne seconde vie et rend justice aux oubliés de l’Histoire. En 1853, 1700 jeunes Galiciens poussés par la pauvreté, la misère et la maladie, traversent l’Atlantique pour se rendre à Cuba, trompés par de fausses promesses de prospérité. Azucre est le récit romancé de l’histoire vécue par ces jeunes : au travers de la voix et des souvenirs d’une poignée d’entre eux, Bibiana Candia nous approche de la réalité des sentiments, des espoirs et des désespoirs de ces jeunes affamés qui ont surmonté la peur de l’inconnu pour au final découvrir l’horreur de l’esclavage.

Photo : ©Pepitasdecalabaza

Les jeunes, tous vêtus de blanc, chaussures neuves et chapeaux de paille, tous pareils, munis de bêches et de houes neuves, respirent à pleins poumons l’air nouveau et forment les rangs devant le major et les autorités […] Cet endroit ne peut qu’être bon, […] un endroit avec une telle lumière ne peut rien apporter de mauvais […] C’était bien vrai : notre terre, elle est lointaine, Cuba est tout à côté du Soleil.

 

AZUCRE

par les lecteurs de Lectures Plurielles

AZUCRE

par les lecteurs de Lectures Plurielles

Quel est votre premier souvenir de lecture ? Un des premiers souvenirs fut de découvrir, presque par hasard dans une des encyclopédies que nous avions chez moi, l’aventure de Howard Carter et Lord Carnavon lorsqu’ils trouvèrent la tombe de Toutânkhamon. La sensation d’éblouissement me marqua particulièrement quand je me rendis compte que ce que je venais de lire était réel.

Quel est le livre essentiel pour vous, à lire absolument ? La métamorphose de Kafka. Je l’ai lu pour la première fois adolescente, ce fut le premier livre qui m’apparut comme un mystère. A présent, je sais que c’est grâce à lui que j’ai commencé à comprendre ce qu’était la littérature.

Quel est le livre que vous n’avez jamais lu, mais que vous aimeriez lire ? Historiae adversus paganos de Paulo Orosio.

Quel est la première histoire que vous avez écrite ? Quel en était le thème ? Les premiers textes que j’ai écrits avec un intérêt littéraire étaient une collection d’images quotidiennes de mon quartier. La première racontait le jour où on m’accompagna à l’école pour la première fois et je m’échappai.