Adrien Borne

Mémoire de soie , JC Lattès, 2020

Adrien Borne

Reporter politique et journaliste, Adrien Borne propose une plongée intime dans les secrets de famille. Au départ d’Emile pour son service militaire, entre les deux guerres, sa mère lui remet leur livret de famille où le prénom de son père n’est pas celui attendu. Un retour dans l’univers des magnaneries où le passé dévidé tel un cocon de ver à soie révèle les tragédies intimes, l’oubli et l’amour. 

Votre premier souvenir de lecture ?
Mes premiers souvenirs de lecture vont piocher dans les livres de mon grand-père, la bibliothèque verte, Les Six Compagnons. Cette petite équipe est de très loin, de bien loin, ma plus fidèle présence.

Le livre qui pour vous est incontournable, à lire absolument ?
L’Enchanteur, Barjavel. Parmi 122 millions d’autres.

Le livre que vous n’avez jamais lu mais qui vous fait envie ?
J’ai entendu parler de Guerre et Paix, d’un certain Tolstoï.

La première histoire que vous avez écrite, de quoi parlait-elle ? 
Un homme fuyait au volant d’une voiture, Simca bleue intérieur beige, après avoir commis quelque chose d’affreux. Dans un virage il perdait le contrôle… Et moi aussi. Je ne suis jamais allé au-delà.

Il contemple cette cage d’escalier sans envergure. L’odeur d’humidité, les ombres des hommes attendant à l’extérieur, le blanc tournant cireux, le fer poli des rampes, le carrelage au sol. Choisit‑on le décor de ses défaites? Émile, vaincu, abattu, ce soir. Craintif soudain. Anxieux. Pétrifié. Il n’est plus celui qu’il croit. C’est écrit noir sur blanc.