La programmation du Festival

  • Journée de réflexion

Depuis plusieurs années, Lectures Plurielles favorise la multiplicité des accès à la lecture et à la littérature, en encourageant des projets associant différentes expressions artistiques. Décloisonner la création, croiser les regards et les publics, faire entrer en résonance des sensibilités et des procédés issus de différentes pratiques, mais aussi inviter l’art là où on ne l’attend pas : ce sont des pistes de réflexion qui orientent la démarche de Lectures Plurielles, que ce soit pendant la saison littéraire ou au cours du Festival du premier roman de Chambéry.
Cette journée permettra d’apprécier le dialogue qu’entretiennent les artistes, d’approfondir le métissage des sources d’inspiration et de réfléchir sur les enjeux de la diffusion artistique à un public plus large grâce à la variété des points de vue et des sensibilités.  

D’art en art : interactions, influences, croisements

 

10h
Centre des congrès Le Manège
Les modalités de rencontre et de dialogue entre les arts
Introduction et mise en contexte de la thématique de la journée par Françoise Dubor de  l’Université de Poitiers – Laboratoire FoReLLIS (Formes et Représentations en Linguistique, Littérature et dans les arts de l’Image et de la Scène) qui regroupe des enseignants-chercheurs et des doctorants travaillant sur les littératures, sur la bande dessinée, la photographie et la peinture, le cinéma, le théâtre et d’autres arts scéniques et visuels

 

11h
Centre des congrès Le Manège
Les festivals littéraires à la croisée des arts
De nombreuses structures culturelles font de la transdisciplinarité un projet et un programme ; de la confrontation de plusieurs artistes naissent de belles surprises qui enchantent les publics. Parmi celles-ci, la Sofia (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit) souhaite mettre en lumière deux dynamiques particulièrement significatives dans ce domaine : Le Goût des Autres et le Festival International du Livre d’Art et du Film.   
A chaque édition, le festival de créations Le Goût des Autres décline une thématique à travers la réunion d’auteurs et d’artistes de toutes disciplines confondues, pour favoriser la croisée des genres, la production d’œuvres de grande qualité et  pour développer les collaborations avec des artistes débutants ou méconnus.
Le Festival International du Livre d’Art et du Film (FILAF), réunit, célèbre et prime le meilleur des éditions et des films documentaires sur l’art produit dans le monde. Tous les ans, une sélection internationale d’auteurs, éditeurs, réalisateurs, producteurs et artistes  sont invités afin d’y présenter leur travail, à travers des projections, présentations de livres en images, lectures, expositions…
Ce débat, animé par Cécile Deniard, traductrice et présidente de la Sofia, réunit Sébastien Planas, président du FILAF, Dominique Rouet, responsable du festival Le Goût des Autres, Wilfried N’Sondé, auteur, chanteur, compositeur, parrain du Grand prix Sofia de l’Action littéraire 2022 et Nathalie Crom du service Livres de Télérama (sous réserve).

Journée organisée avec le soutien particulier de: Centre Français d’exploitation du droit de Copie, Conseil Savoie-Mont-Blanc (Savoie-biblio),  Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Sofia (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit)

Suite du programme ici

Inscriptions via ce formulaire

Le programme de la matinée est ici

D’art en art : interactions, influences, croisements

14h
Centre des congrès Le Manège
Quand un projet photographique a besoin des mots
L’autrice Clara Dupont-Monod, invitée d’honneur du Festival du premier roman 2022, et le photographe Olivier Roller font part de leur expérience entre écriture et images qui a abouti à l’ouvrage Clarita’s way. Ce livre de photographies se clôt par une nouvelle qui incite à la relecture, pour y voir autre chose…”C’est un livre pour ceux qui aiment la photographie. Mais pas seulement. C’est aussi pour ceux qui aiment les histoires. Peut-être que ce sont les mêmes.” Ils abordent également le nouveau projet qui a mené le photographe à passer six mois à la rencontre des rescapés du Bataclan. Cette démarche a abouti à une installation visuelle et sonore autour de ces échanges ainsi qu’à un livre entre fiction et essai. Olivier Roller se questionne sur la raison pour laquelle, pour la première fois de sa carrière de portraitiste, il a senti que l’image appelait d’autres formes d’expression pour restituer dans toute sa complexité l’intention et la force du message. 

 

15h30
Centre des congrès Le Manège
Allers et retours de l’écrit à la scène, des paroles au roman
Il aime se définir chansonnier et “poémien”. Aujourd’hui c’est également avec sa nouvelle identité de romancier qu’Oxmo Puccino partage sa démarche d’artiste puisant sa force et son unicité dans la musique, la poésie, la littérature, le texte. Comment a-t-il été amené à explorer plusieurs formes d’expression ? Peut-il identifier quelle est sa force créatrice première et à quel moment fait-elle appel à d’autres moyens artistiques ? Le cheminement du texte à la musique et retour est-il linéaire ou plutôt un processus inextricable où sons, paroles, écriture se nourrissent et se répondent?
Rencontre animée par Thierry Caquais

 

17h
Espace Larith
Une artiste s’intéressant aux artistes
Mélanie André est photographe, nourrie également de ses études de Lettres Modernes, puis d’infographiste multimédia. Observatrice de l’intime, artiste s’intéressant aux artistes, elle présente ses contemporains – poètes, plasticiens – et crée son œuvre où la photographie devient une diversité de rencontres faites de fragments, d’ombres, de reflets.. Quand le poète Marcel Migozzi croise sa série de photographies Oniriques, leurs univers dialoguent et aboutissent à un livre d’artiste, Visions fertiles, réunissant des poèmes écrits sur des photographies de Mélanie André.
Dans une autre série, Univers d’artistes, la photographe explore différents univers au gré de rencontres inspirantes, d’ateliers d’artistes qui la touchent.
Ces deux séries, dont une sélection d’œuvres sont présentées à l’Espace Larith, se portent, s’enrichissent l’une et l’autre, dans un déploiement de recherches, de regards croisés, d’échanges.
La rencontre se déroule à l’Espace Larith, où Mélanie André propose une visite de ses propres œuvres et une présentation du dialogue qu’elle a instauré avec de nombreux artistes: Serge Assier, photographe, André Villers, photographe plasticien, Henri Baviera, Mylène Besson, Michel Carlin, Marion Daragon, Jacques Flacher, Pierre Leloup, Serge Plagnol, Jacques Truphemus, Chantal Villers, peintres, Michel Butor, écrivain et Marcel Migozzi, poète.

 

Journée organisée avec le soutien particulier de: Centre Français d’exploitation du droit de Copie, Conseil Savoie-Mont-Blanc (Savoie-biblio),  Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Sofia (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit)

Inscriptions via ce formulaire