Travaux Université de Turin

Depuis douze ans déjà, les étudiants du Département de Langues et Littératures Étrangères de l’Université de Turin découvrent les premiers romans d’auteurs francophones proposés chaque année par le Festival de Chambéry.

Dans la perspective de devenir des « lecteurs pluriels » eux aussi, leur professeure Cristina Trinchero leur a proposé de partager les travaux réalisés dans le cadre du Laboratoire sur le roman français contemporain: commentaires, compte-rendus, critiques littéraires… et, désormais étudiants de l’âge numérique, des annotations en ligne des premières pages des romans qu’ils ont lus et dont ils ont discuté en classe.

Pour l’édition 2017, ils ont choisi de travailler sur les « vétérans » Mathias Enard et Philippe Besson, tandis que parmi les primoromanciers ils ont analysé les romans de Paul Baldenberger, Olivier Bourdeaut, Jean-Marc Ceci, Emmanuel Régnier.

Le travail expérimental d’annotation en ligne fait partie du projet de recherche Open Literature , qui réunit un groupe de chercheurs et professeurs du même Département, aussi bien que des bibliothécaires de l’Université de Turin, autour des enjeux du numérique dans la lecture, l’écriture, les ressources pour la conservation, la diffusion et l’étude des ouvrages littéraires dans le domaine public. Ce projet vise l’exploitation vertueuse du numérique, dans un contexte de partage des idées et des résultats de la recherche scientifique.

Découvrez leur travail ici:

Paul Baldenberger, A la place du mort. (Equateurs)

Olivier Bourdeaut, En attendant Bojangles (Finitude)

Jean-Marc Ceci, Monsieur Origami (Gallimard)

Emmanuelle Regniez, Notre château. (Le Tripode)